Une erreur est survenue dans ce gadget

samedi 20 septembre 2008

Le coiffeur

Vous n'aurez pas droit à la moindre photo, mais hier je suis allé chez le coiffeur. Je sais, chez les Groseille, on dit au coiffeur, mais je ne suis pas Groseille.
Ça devenait urgent, puisque - j'ai mesuré -j'avais des cheveux jusqu'à 10 cm de long. Si. Mais j'avais peur d'aller chez le coiffeur: sur quatre témoignages de volontaires, j'en ai eu trois absolument catastrophés. Donc j'appréhendais. J'avais conclu de mon enquête que les coiffeurs à 35-40 centimes d'euros étaient certes bon marché, mais assez aléatoires... Je suis donc allé chez un coiffeur cher: 3€, dans la rue à touristes (mais il n'y en a guère) de Tanjung Pinang: peut-être auraient-ils déjà coupé les cheveux d'un blanc?
Bon, il faut le dire tout de suite, le résultat est passable. Mais, ça n'a pas été évident:
D'abord, et avant de commencer quoi que ce soit, il a fallu faire un massage. Un truc qui n'est en fait que pincements, torsions et autres gestes douloureux sur le crane, le cou et les épaules. Vingt minutes de tortures.
Probablement la coiffeuse s'imagine que tous les blancs se coiffent comme les chanteurs américains? En tout cas, ça n'a pas été évident de lui expliquer que la coupe mulet, c'est bien, mais y a quand même mieux. Enfin, j'y suis arrivé. Pour la coiffe, en revanche, la chef s'en est mêlée; elle aussi était persuadée que que la mode boys-band était du dernier chic.... Plus vulgaire, tu meurs.
Heureusement, le temps de rentrer en moto avec mon casque son affreuse mode était toute défaite. La pauvre, tant de travail...

Aucun commentaire: