Une erreur est survenue dans ce gadget

dimanche 27 juillet 2008

Retraite et cours de langue

Voilà maintenant plusieurs jours que je n'ai plus écris de message: j'étais, avec les volontaires et missionnaires MEP de toute l'Indonésie, en retraite dans un monastère de trappistines. Celui-ci, sur un volcan de l'île de Java,a été fondé il y a 21 ans par son actuelle supérieure. Il abrite une communauté d'une quarantaine de sœurs, souvent encore jeunes, dont une quinzaine de novices: ça change des "monastères-maisons-de-retraite" si courants en France. La mère supérieure, une New-Yorkaise, nous a prêché la retraite et a parlé - en français - du sacerdoce, de la mission, du sens de d'une retraite, de la lectio divina, du service, de l'amour, bref, de plein de choses.
Mais le mieux, à mon sens, a été de rencontrer les volontaires et de faire leur connaissance: Il y a Damien, dont j'ai déjà parlé, Myosotis, une volontaire qui fait un job assez similaire au mien, mais avec des enfants plus jeunes, niveau primaire. Elle travaille vraiment dans des conditions difficiles: pas d'électricité, pas d'eau courante, loin des villes, beaucoup d'enfants à gérer... Elle a même trouvé un serpent et une mygale chez elle... Elle a beaucoup de mérite. Plus loin de chez moi, au Lampung, Claire fait tout un travail dans une université. Et encore plus loin, en Papouasie, Renaud et Fanny viennent de terminer leur mission d'un an comme professeurs d'anglais dans un petit séminaire. Ils sont remplacés par un autre couple qui vient tout juste d'arriver: j'aurai probablement l'occasion d'en parler, puisqu'ils vont suivre les cours de langue en même temps que moi.
Avec nous faisaient aussi retraite les missionnaires: Henri, Paul, Jean, Jo, Vincent et Jean-François qui n'est en fait là que pour l'été puisqu'il fait encore des études. Le père Antoine de Monjour est venu de Paris pour les visiter. Ils ont tous des histoires de missionnaires, plus folles les une que les autres à raconter: untel qui s'est un jour couché sans remarquer le serpent sous son oreiller, tel autre qui a eu un enfant de chœur dévoré par un tigre au Vietnam, ... De vrais missionnaires à l'ancienne!
Des moments forts d'échanges des joies et difficultés de chacun. Cette semaine a aussi été l'occasion de sortir de la moiteur de Tanjung Pinang: sur les volcans il fait en ce moment très sec, et la nuit, froid. Il n'y a pas de moustiques. Ça change. Belles balades, des rencontres.

Voila pour la semaine passée.
Mais, depuis Jeudi soir, j'ai terminé cette retraite et suis arrivé à Yogyjakarta, toujours sur l'île de Java: Je vais prendre trois semaines de cours de langue avec 30h de cours particuliers par semaine: un vrai taf; fini les vacances... Yogya est une ville assez grande (de l'ordre du million d'habitants), très universitaire. Son Histoire est riche et elle recèle quelques trésors magnifiques: j'en ferai probablement un ou deux articles.
Je suis hébergé dans le séminaire de la compagnie du Sacré Coeur de Jésus (enfin, je crois que c'est ça) qui a été fondée par un Français de Saint Quentin. Pour le moment le séminaire est presque vide; ses occupants sont eux aussi en retraite. Du coup c'est très (peut être même trop) calme. Seuls deux séminaristes servent de gardiens. Mais ce qui est bien, c'est qu'ils s'occupent de moi: on parle, ils me montrent le chemin pour aller en vélo à l'école (à l'aller c'est facile: ça descend, mais au retour, je crois que je brulerai un peu des graisses accumulées durant la semaine...), me présentent leurs amis... J'ai quand même hâte de commencer l'école demain matin!

2 commentaires:

Bruno a dit…

Tu vérifie ton oreiller tout les soirs avant de t'endormir maintenant ou pas?

gus a dit…

Petit veinard, tu en as de la chance : invasions de bêtes féroces et de répugnants reptiles, course contre la montre sur une bicyclette rouillée et compagnie agréable de jeunes et fraîches demoiselles... c'est bien mieux que Koh-lantha et l'île de la tentation réunis! A quand la télé-réalité version KTO ?!