Une erreur est survenue dans ce gadget

lundi 11 août 2008

Un mariage catholique à la javanaise

Ça ne vous a pas échappé, je suis depuis maintenant trois semaines sur l'île de Java. Java est l'une des grandes îles de l'Indonésie, qui a gardé une culture propre très forte: le javanais est encore une langue couramment parlée par la population, le "folklore" et les traditions sont très vivaces.
J'ai eu la chance ce week-end de pouvoir être plongé dans l'une de celles-ci, le mariage.
J'ai en effet et été invité par Nicolas, un ancien volontaire MEP, à son mariage avec Siwi, une prof de mon école de langue. Nicolas est français et Siwi indonésienne, javanaise. J'ai donc pu suivre les différents et nombreux rites d'un mariage javanais.

Tout d'abord, Vendredi a eu lieu chez Siwi une grande soirée de prière autour du couple. Jusque là, à part la foi, rien d'extraordinaire.

Samedi après midi, encore chez Siwi, a eu lieu un petit rite assez particulier: autour de quelques invités (seulement les proches et les voisins), les deux mariés ont été aspergés d'eau par leurs parents (un peu près de la même façon que pour un baptême), puis on leur a coupé une mèche de cheveux. C'est une façon de montrer qu'ils se purifient et renoncent à la part de Mal qui est en eux avant de se marier. Après cela, les parents convient tous les invités à venir prendre un bol d'un met très spécial (une sorte de riz gluant qui a un goût de pâté sucré), donné en échange d'une pièce en terre cuite. Là, je n'ai pas très bien compris le sens de ce geste.

Le soir, toujours chez Siwi et avec les mêmes personnes, une autre cérémonie a lieu: On apporte en procession plein de cadeaux fait par les parents du marié à la mariée et aux parents de celle-ci. Le chef du quartier fait un discours, puis les parents des mariés aussi pour se présenter mutuellement officiellement. Durant cette petite cérémonie, on est habillé de façon traditionnelle: superbes vêtements pour Siwi, son mari et leurs parents et chemise en "batik" pour les invités.

Le mariage en lui-même est célébré par un prêtre MEP en indonésien le Dimanche midi lors d'une messe ou sont conviés la famille et les amis proches. Là, le rite est le même qu'en occident, mis à part une belle curiosité: les deux futurs mariés s'agenouillent devant leurs parents et beaux parents pour leur demander devant Dieu leur bénédiction et leur autorisation pour ce mariage.

L'après-midi est libre (le temps en fait que les mariés se changent; il faut plusieurs heures pour coiffer et maquiller la mariée), et le soir une petite fête est donnée ou là plein de monde est invité. Si on était une quarantaine Samedi et une soixantaine à la messe, il parait qu'il y avait mille personnes à cette réception. Celle-ci débute à 18h30 et se termine à 20h30. Rien à voire avec chez nous: ici on vient, on paie sa contribution à l'entrée, on fait le queue pour saluer les mariés et leurs parents qui sont habillés dans des costumes superbes, on mange au buffet (bon, d'ailleurs, mais sans extravagance), puis on part. C'est tout. Pas de nuit de fête, de dîner extraordinaire... Mais la beauté des costumes et des décors suffit à rendre ce moment magnifique!

Aucun commentaire: